Mise en Scène et Scénographie


Après les succès consécutifs de Exils et La Vague, deux spectacles lourds et tournés principalement vers les questions de tolérance, de libertés et d'ouverture d'esprit, Romain et Fabrice avaient envie d'aller vers d'autres domaines. C'est pourquoi la comédie - et plus particulièrement la parodie - ont été choisi pour interpréter l'œuvre d'Homère. Cependant, au delà du fond, c'est aussi la forme d'aborder la thématique choisie qui a nécessité beaucoup de travail. Les parti pris, la scénographie ont été réfléchis afin de proposer quelque chose de totalement différent.

Un grand huit mythologique

L'Illiade et l'Odyssée est une œuvre phare d'Homère. Les adaptations (littéraires, cinématographiques ou télévisuelles) ont été nombreuses. La tâche était donc ardue. La richesse de l'œuvre, le nombre de personnages, la pluralité des lieux sont autant d'éléments qu'il a fallu mettre en scène. Par ailleurs, même si le nombre de comédiens de l'association est important, comment faire pour qu'ils puissent tous avoir leur moment à eux sur scène? L'un des choix qui a été fait a été de diviser le spectacle en deux. Le premier acte, l'Illiade. Le deuxième acte, l'Odyssée. La première partie représente ainsi les causes de la Guerre de Troie et la seconde les conséquences de cette dernière. La Guerre en elle-même est à peine visible. La scène "Pour l'Honneur" et "Le Souffle des Dieux" en dessinent les grandes lignes et permettent de rebondir directement à l'après guerre tout en mettant en évidence les grandes actions qui ont fait la renommée de cette bataille (Achille, le Cheval de Troie, Ulysse etc.°.

Par ailleurs, si le nombre de personnages chez Homère est important, beaucoup ont un rôle mineur très effacé au profit d'Ulysse et de Pénélope. Aussi, nous avons fait le choix de donner plus d'ampleur aux personnages secondaires (Hélène de Troie, les prétendants, les amies de Pénélope) afin de rééquilibrer la distribution tout en servant la trame narrative.

Enfin, un autre choix important à été fait; celui de mettre en évidence d'autres mythes (Pandore, Ulysse, Arachnée, Demeter) ou d'autres personnages de l'Antiquité (les dieux de l'Olympe, Pigmalion, César et Cléopatre etc.) n'ayant aucun rapport avec l'œuvre d'Homère. Ainsi, à travers ce spectacle, c'est toute une époque historique qui a été mise en lumière. Enfin le spectacle a été conçu de manière à enchaîner les scènes de groupes à celles plus intime, les scènes d'actions à celles plus posées.

Anachronismes

Une des bases de cette parodie, c'est la place des anachronismes. Malgré une volonté d'être proche d'un contexte historique, beaucoup d'éléments anachroniques ont ponctué le spectacle. Sur le plan de l'écriture, de nombreux éléments dénotent avec l'Antiquité (allusions à Youtube et à Facebook, à l'affaire du Sofitel, aux One Direction, au kebab, à Mylène Farmer etc.) donnant aux personnages une dynamique beaucoup plus contemporaine. Si les décors restent principalement ancrés dans l'Antiquité, les costumes et les accessoires dénaturent aussi beaucoup le caractère mythologique (téléphone portable, chemises colorées, bible etc.)

Décorum

En 2010, un escalier avait été spécialement conçu pour les deux représentations du spectacle Exils. Entre temps, les adolescents ont connu le succès de La Vague au milieu des spectateurs. Aussi, notre volonté était de retrouver la première structure tout en restant sur l'idée d'une certaine proximité avec le public. L'idée d'une allée centrale est alors née. Large de près de 2 mètres, elle s'étend sur l'intégralité de la salle, divisant le public en deux et permettant à certaines scènes d'être jouée en plein milieu des spectateurs.  

Par ailleurs, depuis plusieurs années, Drôles en Scène tendait à créer une ambiance nouvelle à chacune de ses créations. Cette saison, l'association a décidé d'emmener les spectateurs dans l'Antiquité dès l'entrée dans le hall: colonne de plusieurs mètres de haut, toges pour tous les bénévoles, lierre, fontaine au milieu du hall etc. C'est un travail de deux jours qui a permis aux spectateurs de découvrir, deux soirs de suite, une villa romaine à la place du hall. De nombreuses colonnes, une barque, une succursale de l'enfer ont été également spécialement conçu par James et Norbert lors de la création d'Olympe.

Aujourd'hui Olympe fait partie des spectacles les plus appréciés des créations de Drôles en Scène. Malgré sa longueur, le mélange des différents groupes, la retour à la comédie, le travail autour des décors, la pluralité des disciplines artistiques, les effets visuels ont su conquérir un public venu en masse cette année encore...