Pourquoi La Vague?


C’est d’abord par le livre que l’équipe de Drôles en Scène s’intéresse à ce sujet. La sortie du film ne fait qu’accentuer cette envie. Depuis plusieurs années, la dynamique de Drôles en Scène repose sur la volonté de créer des spectacles loin des « spectacles de fin d’année » (trop souvent entendus de manière péjorative). Toucher des sujets sensibles, faire passer des messages à travers des scènes théâtrales ou chorégraphiées sont autant d’éléments que souhaitent mettre en place Fabrice Passe. Désenfantés est un premier essai en ce sens. L’impact vers le public (en mai 2009) est tel que la Municipalité de Sorigny et le Festival Amateur d’Azay Le Rideau programment tour à tour ce spectacle en novembre 2009 et mai 2010.

C’est durant la création d’ H-1 (2010) et à la veille des dix ans de l’association que l’idée de La Vague se concrétise comme un réel projet. De plus, le noyau dur de comédiens ayant joué dans Désenfantés est également demandeur d’un spectacle qui aurait autant (si ce n’est plus) d’impact que leur précédente création. C’est en septembre 2010, lors de l’Assemblée Générale de Drôles en Scène que La Vague est annoncée comme la nouvelle création de l’association avec exceptionnellement, quatre représentations (au lieu de deux) prévues en septembre 2011. La distribution ne concernera que les collégiens et lycéens de l’époque. De même, après le vote des enfants et ados, c’est Fabrice Passe qui est appelé à jouer le rôle du professeur d’histoire. Quant aux dates, elles ont été choisies de manière stratégique principalement vis-à-vis de l’emploi du temps scolaire des enfants. En effet, fin septembre correspond à une période plus creuse après la rentrée scolaire. Or, il était primordial que La Vague n’ait pas d’impact sur la scolarité de nos jeunes comédiens.