Contexte


La Vague est aujourd’hui connu comme un film particulièrement exposé. Sa diffusion récente sur LCP et W9 en trois mois d’intervalle en 2011 le confirme. Le caractère ludique et esthétique du film de Dennis Gensel en fait une oeuvre pédagogique avec un impact fort. Il n’est d’ailleurs pas rare que certains professeurs d’histoire le diffusent dans le cadre de leur cours. Néanmoins à la sortie du film sur les écrans français en 2009, La Vague ne fait parler que très peu d’elle. Il en est de même pour le roman qui, sorti en 1981, connait un succès relatif. En vérité, il faudra attendre certaines interviews de Ron Jones et de ses anciens élèves pour que l’impact des deux œuvres soit plus important.

L'expérience

Ron Jones est un professeur d’histoire au Lycée Cubberley de Palo Alto en Californie. En Avril 1967, ce dernier met en place une étude expérimentale du fascisme dans le cadre d’un cours sur l’Allemagne Nazie. N’arrivant pas à expliquer à ses élèves comment les citoyens allemands avaient pu, sans réagir, laisser le parti nazi procéder au génocide de populations entières, Ron Jones décida d’organiser une mise en situation. Il fonda un mouvement nommé « La Troisième Vague », dont l’idéologie vantait les mérites d’une communauté. L’objectif étant d’alerter les élèves sur le conditionnement des masses et de leur faire voir ce que peut signifier de vivre dans un état totalitaire.  L’expérience est divisée en cinq thèmes comme autant de cours d’histoire dans la semaine:

Lundi – La Force par la discipline

Mardi – La Force par la communauté

Mercredi – La Force par l’action

Jeudi – La Force par la vision

Vendredi – La Force par la révolution

  

Durant ces ateliers, Ron Jones multiplie les actions concrètes (position du corps, salut, se lever et s’asseoir ensemble, création de cartes de membres) tout en imposant de nouvelles règles. Le nombre de libertés diminue mais la dynamique d’un groupe uni et solidaire occulte les faits aux yeux des élèves. Très vite, les « moyens » de la classe prennent les rennes du groupe. Des slogans naissent ainsi qu’un uniforme.

 

Les archives ne précisent pas comment s’est réellement terminée l’expérience. Les sources fiables restent très faibles. Le journal du lycée ne parlera que deux fois de la Troisième Vague (en 1967 et cinq ans après). Les rumeurs et adaptations (livre, téléfilm et film) ayant contribués parfois à dramatiser la situation, Ron Jones s’est senti obligé de « préciser les erreurs historiques des [adaptations] » et a du, à de nombreuses reprises, tenter d’expliquer ce qui s’est réellement passé.

 

Toutefois, certains souvenirs du professeur restent confus, flous, incertains voire inexactes en comparaison avec d’autres sources fiables (et notamment les témoignages d'élèves). Ce dernier avoue néanmoins avoir été pris au piège de sa propre expérience et avoir aimé le contrôle qu’il a eu pendant ces quelques jours. Malgré tout l’intérêt sociologique, psychologique, historique et pédagogique de cette expérience, il est probable que l’intégralité des faits ne soit jamais découverte.

Les adaptations

On compte à ce jour plusieurs adaptations des faits de Palo Alto.Tout d’abord, un téléfilm voit le jour en 1981. Intitulé The Wave (La Vague), il est produit produit par Norman Lear et réalisé par Alexander Grasshoff sur un scénario de Johnny Dawkins. Il reçut un Emmy Award ainsi qu’un prix Peabody.

Sous le pseudonyme de Morton Rhue, le romancier Todd Strasser publia en 1981, sous le titre The Wave (La Vague), une adaptation romancée de l’expérience, basée non pas sur les notes rédigées par Ron Jones (que Todd Strasser reconnaît n’avoir jamais rencontré), mais bien sur le téléfilm (il s’agit donc d’une adaptation d’adaptation).

Le 11 octobre 1992, sollicité par le gouvernement allemand, Ron Jones donna une conférence sur la « Troisième Vague » à Nuremberg, dans les quartiers réservés à Hitler lors des congrès du parti nazi. La conférence a été filmée. L’histoire de la « Troisième Vague » a également été adaptée de nombreuses fois pour les planches, soit comme pièce de théâtre, soit comme comédie musicale.

Le roman de Todd Strasser, La Vague, a enfin inspiré un film allemand réalisé par Dennis Gansel en 2008, La Vague, double lauréat des Prix du Film Allemand avec le Prix de Bronze dans la catégorie Meilleur film et du Prix d’Or décerné à Frederik Lau (Meilleur Second Rôle pour son interprétation de Tim).

Le film a également été nommé au festival du film de Sundance (Grand Prix du Jury). La sortie en France a eu lieu le 4 mars 2009.