Le Flashmob de Drôles en Scène


Au printemps 2011, l'Association Sorigny Mon Village décide d'organiser un marché nocturne gourmand dans le bourg de Sorigny. Francette Désile, la présidente de l'association contacte Drôles en Scène afin de mettre en place une animation dans la rue le temps du marché nocturne. Or, l'équipe en pleine création de La Vague se doit de refuser d'y participer afin de se concentrer sur sa création mais promets d'y participer l'année suivante...

 

C'est ainsi que durant le printemps 2012, Drôles en Scène propose d'organiser un flashmob afin de convier la population sorignoise à venir danser avec les jeunes comédiens de l'association. Afin d'impliquer les jeunes artistes dans la création du flashmob, ce sont eux qui choisiront la chanson. Chaque comédien propose une chanson et de là, s'en suivra un vote. C'est ainsi que la chanson de Carly Rae Jepsen, Call Me Maybe devient la chanson de ce premier flash-mob.

 

Romain prend en charge de la technique et du son et Fabrice, la partie chorégraphique et artistique. Entre juillet et aout, plusieurs répétitions publiques filmées sont organisées afin de permettre à un maximum de personnes d'apprendre la chorégraphie. De même, des communiqués de presse, mailings  et articles de journaux sont édités durant plusieurs semaines avant le flashmob.

 

Malgré un temps particulièrement inadapté (42°C), 40 personnes sont présentes à la répétition de 17 heures, le samedi 18 aout sur la place de la Mairie de Sorigny (trois heures avant le flashmob). Une répétition étouffante mais malgré tout, effectuée dans la bonne humeur. L'heure du marché approche, le temps pour chacun d'aller se rafraichir et les premiers visiteurs commencent à investir les lieux.

 

Lors de la première cession (20h30), on a pu compter jusqu'à 65 danseurs. Dispersés sur toute la place, l'effet de surprise est garanti même si la communication autour de l'animation a permis à beaucoup de monde de connaitre l'existence du flashmob. A 21h30, la foule est beaucoup plus compacte et attend clairement l'intervention de Drôles en Scène. On compte 80 danseurs dispersés sur la place sorignoise bondée de monde. Le succès est au rendez-vous et avec elle, la satisfaction d'avoir relevé un nouveau défi...