Saison 2003-2004


L'association compte pour cette troisième saison, 23 adhérents répartis en trois groupes.

 

Celui des plus petits est dirigé par Fabrice Passe, étudiant à Tours. Pratiquant le théâtre depuis de nombreuses années, chaleureux et convivial, il saura amener les petits aux joies de la scène. Le groupe des moyens est encadré comme l'an dernier par Mohamed Bellacène, dit Momo, de la Compagnie Hop'Ti Môme, chaque mercredi à la Salle des Fêtes de Sorigny.

 

Lors de l'assemblée générale le 28 octobre, une secrétaire a été nommée à l'unanimité: Sandrine Valade, qui épaulera désormais Eric Derrien et Yveline Lordonné dans leurs tâches administratives.

 

Grâce au soutien de la municipalité, les 28 et 29 novembre 2003, une troupe de comédiens professionnels, "La Compagnie du Pavé" nous interpréta magnifiquement "La Nuit de la Comète" d'après l'oeuvre de Soriano. Cette création originale de notre animateur Momo, relate des faits réels qui se sont passés au XIXème siècle à la colonie pénitentiaire "la paternelle" de Mettray. Les sorignois eurent ici l'occasion de découvrir une autre forme théâtrale, plus historique, plus engagée et culturelle. Rappelons l'histoire: dans cette colonie, les enfants difficiles, vagabonds ou orphelins pour la plupart, subissent la rigueur disciplinaire d'antan, sévices corporels et humiliations... Lors de la visite d'un officiel de police, Mr de Gobineau, on assiste à une révolte organisée par des colons, aussi spectaculaire qu'inattendue.

 

Ce spectacle masqué, visuel et aérien ne pouvait laisser indifférent. En tous cas, chacun vécut ces événements au plus profond de lui. Le jeu des acteurs masqués et leur interprétation remarquable, nous firent ressentir angoisse, terreur, liesse parfois. Le point fort de ce spectacle se trouvait sans aucun doute dans la force du texte et dans les nombreuses questions qu'il soulève: que faire d'une jeunesse incontrôlée? Doit-on privilégier l'éducation plutôt que la répression? Existe t-il une race supérieure? Comme un air de déjà vu, le racisme, l'antisémitisme, l'intolérance... toujours d'actualité?

 

A l'issue de leur représentation, les comédiens répondirent volontiers aux interrogations des uns et des autres autour d'un verre de l'amitié. Une partie des bénéfices revient à notre association. Nous remercions très vivement les 150 sorignois et sorignoises présents à cette soirée...